lundi 28 février 2011

Le Moine Gojo: La personne ne perçoit rien





Notez bien une chose: la personne, corps-mental, à laquelle nous sommes si souvent identifiés ne perçoit rien.

Elle n'a pas ce pouvoir.

Au contraire, elle est perçue, et ce qui la perçoit est la Conscience.

La personne n'est que sensations (le corps) et pensées (le mental), elle est comme un flux.

Il n'est aucune entité que nous puissions trouver hors ce flux, lui même sans substance.

Une pensée ne perçoit rien, elle est juste une fonction, et elle est perçue.

Il en est de même pour le corps.

Un objet ne peut à la fois être objet et sujet, perçu et percevant.

Lorsque j'ai l'impression, par exemple, de percevoir mes pensées, ces pensées sont perçues, et l'entité imaginaire supposée percevante l'est aussi.

(toujours sous forme de pensées ou de sensations diverses).

L'unique percevant de toutes choses , le sujet ultime, est la Conscience.

Et nous sommes Cela.

Trouvé sur le blog "Approche de la Non-Dualité"

5 commentaires:

  1. C'est fou le nombre de gens qui s'identifient a la conscience, et qui croient être arrivés au bout !
    Pascal

    RépondreSupprimer
  2. Personne ne peut s'identifier à ce que l'on appelle la Conscience. l'identification avec quoique ce soit implique encore un sujet qui s'identifie à un objet de la conscience. Nous ne pouvons qu'être "déjà" cette Conscience sans objet ni sujet, ce n'est pas la conscience de quelque chose mais le simple fait de la Conscience elle même. il n'y a donc personne pour s'y identifier, et nous sommes déjà cette Conscience absolue, non duelle. Au delà de toutes croyances, il suffit de réaliser ce fait; c'est simple mais pas toujours facile !.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à la Conscience de s'exprimer ainsi <3

    RépondreSupprimer
  4. Ok avec les précédents com's

    Il n'est pas de "conscience de..." mais de "conscience en tant que...." Il n'y aura jamais de conscience consciente.♪♫♪♫♥♥♥♫♪

    RépondreSupprimer
  5. jean-claude perrin31 décembre 2017 à 06:54

    J'ai découvert l'instant présent en 1994 par sérendipité et je suis convaincu que l'âme et la conscience ne sont qu'une vue erronée de l'Esprit commun à tous.Nous sommes conscient ou nous avons conscience lorsque nous avons fait l'expérience de nos valeurs,vertus,volontés,activités physiques,lâcher-prise,désintéressement,équilibre acido-basique,procréation pour s'apercevoir que le Tout est en Un et en chacUn de nous.La vérité m'est apparue toute smple comme le conducteur d'une voiture pour se rendre d'un point à un autre en se servant de cet environnement matériel,des règles d'apprentissage,du code de la route et de l'Esprit qui est issu d'un travail sur soi en osant la gentillesse,la sagesse,le respect...Il en résulte un équilibre corps/esprit où l'important est la santé physique,mentale qui se sert des vagues du temps pour s'améliorer,se purifier sans cesse dans l'espoir de stopper,secrètement,les effets du temps sur notre organisme.Tant que les autres ne suivront pas ce chemin,la société,les communautés,les religions,les spiritualités ne s'uniront pas par manque de potentialités basiques.Dans mon essai philosophique,je décris comment je suis,à la fois sorti de la"grotte",du brouillard et de la prison qui entoure chacun d'entre nous.Je l'ai intitulé"Cas de nez,dans l’œil de la conscience"puisque j'habite Cadenet(sud-luberon).Je crois toujours au père Noël,celui qui va retransformer sa hotte de "l'égo" en cadeaux d'origine de la source vraie...
    Bon bout d'an à toutes et à tous.

    RépondreSupprimer